HIP

 

La Compression Isostatique à Chaud ou HIP permet l'obtention de pièces aux formes complexes présentant des caractéristiques mécaniques comparables à ce que l'on obtiendrait par forgeage.

 

Les alliages inoxydables, préalablement réduits à l’état de poudre, sont compactés dans une capsule en alliage de fer réalisée à la forme de la pièce souhaitée. 
La compression à chaud se fait dans une enceinte fermée où la pression atteint les 1000 bars et la température les 1000 °C, sans atteindre le point de fusion de l’alliage.

 

Ainsi on obtient un grain fin inférieur à celui que l'on obtiendrait par forgeage. Les caractéristiques mécaniques complémentaires sont obtenues lors du refroidissement et par des traitements thermiques supplémentaires.

 

La Compression Isostatique à Chaud entraîne une réduction isométrique des dimensions de la pièce (capsule comprise) et nécessite un usinage extérieur pour enlever l’enveloppe qui a servi à contenir la poudre pendant la compression isostatique.

 

Les alliages mis en œuvre sont d’une extrême pureté, garantissant une optimisation de la résistance à la corrosion et à l’oxydation (résistance des duplex au HISC, Hydrogen Induced Stress Cracking). 

 

En outre, la Compression Isostatique à Chaud (ou HIP) peut fournir des caractéristiques mécaniques sans sens d’orientation privilégié (propriétés isotropes) et permet ainsi l’obtention de formes complexes et une optimisation de l’épaisseur à partir de la conception.

 

Un autre avantage du procédé HIP est la possibilité de réaliser des pièces composites regroupant deux nuances différentes sans discontinuité ni soudure.  

 

Matériaux utilisés en HIP